Presse

Exposition au grenier de Brinay. Le Berry Républicain

brinay

De la plume aux pinceaux… La nouvelle république

krystel-jacob

Fiche-moi la paix, Cupidon ! Coup de cœur de Thierry Chareyre de France Bleu Berry

La vie secrète de Benjamin Mouchebœuf remporte le prix jeunesse de l’envolée des livres.

 

Ma première TV : JT de BIP TV
Image de prévisualisation YouTube

 

Journal de France Inter (à partir de 8:22)

Reportage TV sur les ateliers d’écriture de Krystel Jacob

Image de prévisualisation YouTube

 

France Bleu : Le livre du jour sur l’envolée des livres de Châteauroux
Image de prévisualisation YouTube

 

France bleu : le livre du jour L’autre visage d’Ophélie
Image de prévisualisation YouTube

 

Krystel Jacob est l’invitée de France Bleu
Image de prévisualisation YouTube

 

France Bleu, le livre du jour
Image de prévisualisation YouTube

 

Krystel Jacob est l’invitée de Phylactères
Cliquez sur le podcast de l’émission du 29 avril

 

Les ateliers d’écriture de Krystel Jacob

 

Addiction le mag, magazine des VIRGIN Megastore

virgin-lemag

L’autre Visage d’Ophélie, Ouest-France

Le Berry Républicain

Les drôles de monstres de Krystel Jacob

La nouvelle République : L’autre visage d’Ophélie

Le magazine d’Issoudun : L’autre visage d’Ophélie

La nouvelle république : La vie rêvée de Krystel Jacob

La Nouvelle République

article-nouvrep

BSC NEWS magazine décembre 2011
bscnews

  Le télégramme

telegramme-lorient

Capture d’écran 2014-05-13 à 11.30.34

 

Intervention à la bibliothèque de Lignière

 Magazine de Châteauroux

 

 

Fan de Fantasy Décembre 2012

La nouvelle république

Le télégramme

Capture d’écran 2014-05-13 à 11.30.55

Ouest-France

article-OF

La liberté (quotidien Suisse)

Le télégramme : la parole aux acteurs du livre

Le magazine du pays d’Issoudun

Fan2fantasy

La revue 100% auteur
chronique-clementchatain

Interview dans la revue 100%
interview100auteurs

Histoire d’en lire

 

 Littérature jeunesse


Yahoo famille

 Sophielit

Caroline,  de la librairie L’imaginaire à Lorient :

librairie-imaginaire

Blog passion

L’insatiable

Linabouquine

Dans ma bulle dorée

 

Blog littérature jeunesse de Judith et Sophie

Melle Artemis

Mes petits crimes et délits

Le MAG CHIC :

 Obiwi

Et une petite interview de Krystel JACOB

Présentation de l’auteur :

Krystel Jacob, grande rêveuse devant l’éternel, gentille (trop), dévoreuse de sushis et raconteuse d’histoires pour les petits et les grands.

Biographie :

Née en 1973 à Lorient, je partage aujourd’hui ma vie entre la Bretagne et le centre de la France. Devenir écrivain était un rêve d’enfant… mais pas celui de mes parents. Après de longues études, j’ai démarré ma carrière dans la communication. J’ai même créé 2 sociétés. Mais le jour de mes 36 ans, j’ai eu un déclic et j’ai tout plaqué pour essayer de réaliser mon rêve : écrire !

Ouvrages

La vie secrète de Benjamin Mouchebœuf aux éditions Volpilière. Un roman jeunesse pour les 8/12 ans, à la fois très ancré dans le monde réel, mais avec un petit soupçon de fantasypour faire rêver les petits et les grands.

Liens internet (site, blog) :

Le site de Benjamin : http://www.benjamin-moucheboeuf.com

Mon blog d’auteur : http://www.roman-a-lire.com

Bonjour. Bienvenue dans ma campagne niçoise.

Avant tout, merci d’avoir accepté cet entretien un peu hors du commun qui va nous permettre de connaître l’auteur que tu es. Certaines questions te paraîtront complètement loufoques mais c’est le choix que j’ai fait de sortir un peu des gonds des habituelles interviews que d’autres font bien mieux que moi.

Je tutoie, non pas par manque de respect, mais tout simplement, car j’aime les auteurs et me sens proche d’eux. J’espère que cela ne te dérange pas.

ENTRETIEN

1- Myriam : Salut, je peux savoir pourquoi t’as voulu faire cette interview ?

L’auteur : C’était proposé si gentiment…

2 – Myriam : Ton nom, c’est vraiment le tien ou un pseudo et si oui, pourquoi ?

L’auteur : Jacob est mon nom de famille maternel que j’ai choisi de prendre comme nom de plume. Un hommage à ma grand-mère, Jeanne, que j’aime par-dessus tout.

3 – Myriam : Tu es éditée chez les éditions Volpilière. Les connaissais-tu avant de te lancer ou as-tu envoyé ton livre au petit bonheur la chance ?

L’auteur : Je connais Élisabeth Mozzanini, des éditions Volpilière, depuis au moins deux ans, peut-être trois, je ne sais plus exactement, le temps passe si vite… Nous avions très envie de travailler ensemble et lorsque je lui ai proposé Benjamin Mouchebœuf, elle a eu un coup de cœur et je n’ai pas hésité une seconde.

4 – Myriam : Écrire pour la jeunesse est un choix qui s’est imposé à toi ? Penses-tu y persévérer ou explorer aussi d’autres genres ?

L’auteur : Je crois que je n’ai pas choisi d’écrire pour la jeunesse, c’est venu naturellement… En tout cas, c’est un monde dans lequel je me sens bien : les jeunes lecteurs ont une imagination sans limites, ils ne se mettent pas de barrières et j’aime ça !
Je ne m’interdis rien, mais dans un futur proche, mes prochains ouvrages seront également destinés aux jeunes.

5 – Myriam : Pour toi, le but ultime, le plus important en tant qu’auteur c’est quoi ? La célébrité ? Le contact avec les lecteurs ? Le développement de ta personnalité ? Te délivrer d’un poids sur la conscience en traduisant ce que tu ne peux pas exprimer différemment ? Faire ton petit chemin de ronde tranquille sans rechercher forcément à signer un jour un gros contrat chez un grand éditeur ?

L’auteur : Faire rêver les gens grâce à mes histoires… La célébrité ne m’intéresse pas, je pense que c’est plus encombrant qu’autre chose. Par contre, j’aimerais pouvoir en vivre pour m’y consacrer à plein temps.

5 Bis – Myriam : Benjamin Moucheboeuf ! Quel nom quand on y pense ! Mais bien vu, car du coup, on ne l’oublie pas ! Tu l’as pêché où ce nom ? lol

L’auteur : C’est rigolo, parce que dans le centre de la France, c’est un nom assez répandu. À chaque fois que je suis sur un salon ou en dédicace, il y a un monsieur ou une madame Mouchebœuf qui vient me rendre visite, juste pour savoir pourquoi j’ai choisi ce nom !;-)
En réalité, c’est tout bête, tous les jours lorsque j’accompagnais ma fille à l’école, je passais devant une maison avec des rideaux très colorés. Leur nom sur la boîte aux lettres m’a interpelée : Mouchebœuf ! J’ai adoré, c’est ainsi que Benjamin est né…

5 Ter – Myriam : Tu ne ménages pas ta peine en faisant dédicaces, salons, interventions scolaires. Que te procurent ses rencontres ? Tu sembles être une véritable femme de terrain.

L’auteur : Les salons, les rencontres… J’adore ! C’est une véritable révélation pour moi ! Quand on écrit, on est assez solitaire… On peut rester des jours en tête à tête avec son personnage sans parler à personne. Mais discuter avec les lecteurs de sa passion, voir les yeux des enfants briller, c’est magique !

5 – Heu…5 – Myriam : Tes enfants ont-il lu Benjamin ? Cela leur fait quoi que maman écrive ?

L’auteur : Ma fille n’a que 5 ans ½, elle est donc trop petite. Mais elle veille sur son exemplaire de Benjamin Mouchebœuf qui l’attend sagement dans la bibliothèque et plus tard, heu, elle veut devenir… écrivain !

6 – Myriam : De quoi as-tu peur dans la vie ?

L’auteur : De me retrouver dans la même situation que les parents de Benjamin Mouchebœuf et ne plus pouvoir offrir à ma fille ce qu’il y a de mieux.

7 – Myriam : Qu’est-ce qui t’énerve le plus ?

L’auteur : Les hypocrites, les manipulateurs, les menteurs, les beaux parleurs…

8 – Myriam : Tu es thé ou café ?

L’auteur : Café noir le matin pour me réveiller et thé rouge en soirée pour m’apaiser.

9 – Myriam : Alors, San Antonio, Proust ou Franklin ? Que lis-tu ?

L’auteur : Je lis tout sans a priori, mais de plus en plus au rayon jeunesse… J’adore prendre des livres au hasard à la médiathèque et découvrir de nouveaux auteurs.

10 – Myriam : Comment prends-tu la critique sur tes ouvrages ? En tiens-tu compte ? Tu t’en fiches, tu continues ta route de toute façon ?

L’auteur : Pour le moment, je n’ai eu que des critiques positives sur ce roman, mais je tiens toujours compte des remarques de mes « bêta lecteurs » pour améliorer l’histoire.

10 bis- Myriam : Travailles-tu seule ou bien as-tu une équipe qui t’aide à relire tes textes, corriger les fautes, rectifier le tir sur certaines données de l’histoire comme certains auteurs. Même quelques indépendants bossent ainsi. Et toi ?

L’auteur : Je travaille en équipe. J’ai un agent littéraire qui m’aide énormément à structurer mes histoires, une correctrice professionnelle, des lecteurs qui lisent et relisent les différentes versions. Je suis un brin perfectionniste et je trouve ça extrêmement important. Surtout dans le domaine de la littérature jeunesse…

11 – Myriam : Que penses-tu des auteurs qui écrivent la nuit ? Vérité ou entretien d’un mythe ? Et toi, à quel moment écris-tu ?

L’auteur : J’adorerais pouvoir écrire la nuit, mais j’en suis incapable ! Il me faut mes 8 heures de sommeil minimum, sinon, je suis super grognon. Certains y arrivent, travaillant le jour et créant la nuit, je les admire !

12 – Myriam : Pour écrire, tu as besoin de quoi ?

L’auteur : De silence absolu…

13 – Myriam : As-tu des auteurs préférés ? Ou es-tu du genre à n’avoir aucun à priori et à lire quelque chose juste sur un coup d’inspiration ?

L’auteur : J’achète parfois des livres dont j’ai entendu parler, mais c’est très rare. Je les choisis à l’instinct, au titre, à la couverture…

14 – Myriam : As-tu d’autres activités en parallèle qu’elles soient artistiques ou non ?

L’auteur : J’avais une société de communication écrite, mais aujourd’hui, je me consacre à l’écriture. J’adorerais savoir dessiner, mais là, il y a vraiment du boulot !

15 – Myriam : Si tu devais avoir un rêve exaucé, quel serait-il ?

L’auteur : Vivre de l’écriture. Oui, je sais, c’est une obsession !;-)

16 – Myriam : Quel temps fait-il chez toi aujourd’hui ?

L’auteur : Meilleur que ces derniers jours. Je suis allergique au froid, je me recroqueville dans ma coquille et j’hiberne quand c’est comme ça.

17 – Myriam : Si tu devais faire une bonne action si un jour tu es connu(e) en tant qu’auteur, quelle serait-elle ?

L’auteur : Reverser systématiquement une partie de mes droits à des associations pour aider les enfants.

18 – Myriam : Quel conseil donnerais-tu à un enfant dont le rêve est celui d’écrire ?

L’auteur : De bien travailler à l’école (oui, j’ai aussi été prof, lol), sans rire, l’orthographe, la syntaxe, c’est très important si on souhaite devenir écrivain ! Et surtout d’être patient, persévérant, et ne jamais abandonner son rêve.

19 – Myriam : Je suppose que, comme tout auteur qui se respecte, tu as un ouvrage sur le feu en ce moment. Tu veux en parler ou pas ? Juste les grandes lignes bien sûr.

L’auteur : J’ai trois projets sur le feu pour l’année 2012. Un album qui devrait sortir prochainement et un autre roman, une comédie pour les adolescents. Et bien sûr la suite des aventures de Benjamin Mouchebœuf…

20 -Myriam : Je te remercie pour ta franchise et d’avoir prit le temps de me répondre. Et toi, que me dis-tu ?

L’auteur : Un grand merci ! Continue à être celle que tu es, rencontrer des gens comme toi est un vrai plaisir…

Propos recueillis par Myriam SALOMON PONZO le 16 février 2012.